Rechercher
  • melacasse

LABoyer agricole: Un terreau fertile qui annonce un changement!

Montmagny, 19 janvier 2021 - Comment les connaissances développées par la recherche peuvent être mises au service du monde agricole et protéger nos cours d'eau? Comment faire en sorte que les producteurs agricoles s'approprient concrètement les données issues de la recherche, tout en prenant pleinement en compte les multiples contraintes qu'ils vivent au quotidien ? Ce sont ces questions et bien d'autres qui seront explorées par un premier laboratoire vivant dédié pour les producteurs agricoles du bassin versant de la Boyer dans la MRC de Bellechasse ! Un laboratoire vivant se traduit par un terrain de jeux pour tous, où les limites sont celles que l’on se fixe et où les objectifs sont établis par les participants. Rien n’est prédéterminé, tout est à construire. L’idée semble un peu déroutante, mais le processus est très stimulant et résulte en de bons projets réalistes. Ce laboratoire, c’est le projet LABoyer agricole, une cellule de co-création qui réunira notamment des producteurs agricoles et des acteurs du monde de la recherche. Mais pourquoi ces acteurs et que cherche-t-on à co-créer au juste ?


LABoyer agricole cherche à déterminer les conditions de partage de connaissances par et pour les différents acteurs liés au bassin versant de la Boyer. Habituellement, les chercheurs produisent des rapports de recherche ou effectuent des conférences pour transférer leurs apprentissages. Néanmoins, il est désormais reconnu qu'il ne s'agit pas des meilleurs moyens pour mobiliser les connaissances produites. N’y a-t-il pas d’autres méthodes ? Est-ce possible de faire mieux et d’être plus inclusif, afin d’obtenir des changements durables et un enrichissement mutuel des savoirs ? Concrètement, LABoyer agricole propose de réunir et d’accompagner un groupe de personnes pour développer une méthode de valorisation des connaissances, qu'elles soient théoriques, techniques ou pratiques. L'idée d'un tel laboratoire est de partir des défis et problèmes vécus par les producteurs agricoles et d'organiser le partage et le croisement des savoirs afin de dégager des pistes de réponse prometteuses, tant pour les entreprises agricoles que pour la protection de l'environnement. Il est temps de revoir nos façons de faire et ce laboratoire vivant permettra de tracer le chemin.


La démarche de la cellule de co-création s'échelonnera sur une période d’un peu plus d’un an. Huit rencontres sont prévues au calendrier. La première se déroulera idéalement à la fin du mois de février 2021. Les rencontres auront lieu en mode virtuel jusqu'à ce qu'il soit possible de réunir les participants en présence. Ceux-ci doivent être présents du début à la fin du processus. Une compensation financière est prévue.


Si l’aventure vous intéresse, nous vous invitons à nous contacter directement: Geneviève Roux, agronome à agriculture@obvcotedusud.org


Pour ce projet, L’Organisme des bassins versants de la Côte-du-Sud s’est associé au Living Lab en innovation ouverte (LLio), afin obtenir un financement via le programme


Valorisation de la recherche 2020-2022 du Réseau Québec Maritime. Ce projet est travaillé en collaboration avec l’UPA, la MRC de Bellechasse, Communagir, l’IRDA, les conseillers agricoles et le MAPAQ.


-30-

Communiqué de presse LABoyer agricole (0
.
Download • 97KB


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout